Bien préparer Sa maison pour l’hiver

BIEN PRÉPARER

SA MAISON POUR L’HIVER

  • Une maison dont l’isolation a été améliorée est beaucoup plus facile à chauffer.
  • Bonifiez l’isolant du plafond en portant une attention particulière à l’aération du grenier.
  • Utiliser des rideaux épais devant les fenêtres en hiver.
  • Isolez les prises de courant et les interrupteurs qui permettent trop souvent le passage de l’air.

Le froid et le vent sont les principaux ennemis à vaincre durant l’hiver au Canada. Cette bataille ne sera évidemment efficace que si la maison arrive à bien se défendre. Un petit tour du propriétaire nous permettra d’en connaître les lacunes, le cas échéant.

En tentant de se rappeler le plus possible de ce qui ne semblait pas aller durant la dernière saison froide, on vérifiera les points les plus problématiques de la construction.

L’ISOLATION

Pour le même type de construction existante, une maison dont l’isolation a été réévaluée et accentuée est beaucoup plus facile à chauffer qu’une autre laissée dans son état original. On en constate rapidement les économies sur la facture de chauffage. Toutefois, si on n’envisage pas investir dans des travaux importants, on peut toujours agir afin de réduire la dépense d’énergie. Par exemple, en bonifiant l’isolant du plafond en portant une attention particulière à l’aération du grenier; en remplaçant les conifères qui empêchent la pénétration du soleil à travers les fenêtres par des arbres feuillus caduques (ces derniers agiront par ailleurs comme parasols en été); en utilisant des rideaux épais devant les fenêtres en hiver tout en laissant suffisamment d’espace entre ces derniers et le verre afin de créer un courant d’air empêchant la formation de givre et de dégoulinades éventuelles; en isolant les prises de courant et les interrupteurs qui permettent trop souvent le passage de l’air.

Une action toute simple consiste également à rechausser la partie basse de la maison (la fondation) avec de la neige, qui agit alors comme isolant contre le vent et le froid.

LES FENÊTRES ET LES PORTES

Les fenêtres et les portes constituent d’emblée les parties faibles de la maison contre l’envahisseur nordique. Elles ne peuvent pas être isolées comme les murs et les plafonds. Ces ouvertures peuvent perdre leurs vertus premières si les fenêtres ne sont plus sous vide ou les coupe-brises sont détériorés. On les remplacera au besoin, mais comme mesure provisoire on pourra toujours utiliser les coupe-brises sous forme de films à coller ou autres sur le pourtour des ouvertures qu’on ne désire pas ouvrir en hiver.

LES AUTRES OUVERTURES

Il est également utile de porter une attention particulière aux extracteurs d’air de la salle de bains, de la cuisine et du système de ventilation et de récupération d’air (VRC). Dans les deux premier cas, assurez-vous que le clapet anti-retour d’air est bel et bien actif et que l’ouverture est exempt de nids d’oiseaux. Dans le cas du VRC, assurez-vous les entrées et sorties ne sont pas obstruées et que le coeur de l’appareil est bien nettoyé et refermé avec soin.

LES APPAREILS DE CHAUFFAGE

Le système de chauffage central est-il en bon état de fonctionnement ? Il faut jeter un coup d’oeil aux filtres, à l’humidificateur intégré ainsi qu’aux entrées et sorties d’air. Il ne devrait pas y avoir de restriction obstruant le passage de l’air. Selon le type d’appareil, faites affaire avec un spécialiste pour l’inspection et pour assurer le bon fonctionnement.

Les plinthes, les convecteurs et les aéroconvecteurs doivent être exempts de toute accumulation de poussière.

N’oubliez pas de remplacer les piles des thermostats, le cas échéant.



En lien avec cet article