Les thermostats électroniques Vs les thermostats mécaniques

LES THERMOSTATS ÉLECTRONIQUES

VS LES THERMOSTATS MÉCANIQUES

  • Les thermostats électroniques procurent une température parfaitement contrôlée, stable et uniforme.
  • Les thermostats électroniques limitent les variations à plus ou moins un demi-degré Celsius.
  • Les thermostats électroniques peuvent permettre une économie allant jusqu’à 30 %.
  • L’installation du thermostat électronique n’est pas plus compliquée que celle du thermostat mécanique.

La réputation du thermostat électronique n’est plus à faire, mais sait-on vraiment pourquoi ce dernier est, et de loin, plus intéressant que le thermostat mécanique, unipolaire ou bimétal? Pour mieux les reconnaître, voyons rapidement ce qui les distingue.
`

ÉLECTRONIQUE

Le thermostat électronique est constitué de circuits intégrés et de minicomposantes fixes. Selon le modèle, on peut le programmer à l’aide de boutons exposés ou dissimulés ou encore, au moyen d’un écran tactile. Le gros avantage de ce dispositif est qu’il permet de procurer une température parfaitement contrôlée, très stable et uniforme. Il est sans cesse en mode d’analyse de la température. Contrairement au thermostat mécanique qui fonctionne en permettant des écarts de l’ordre de 2 à 4 degrés, le thermostat électronique limite ses variations à plus ou moins un demi-degré Celsius. Qui plus est, puisque le degré de température à atteindre est affiché par l’écran témoin, on obtient un contrôle ultra précis de la température.

Des modèles de thermostats électroniques un peu plus sophistiqués permettent de programmer la température des pièces de la maison durant la nuit ou durant des absences plus ou moins prolongées. La programmation permet d’épargner sur la dépense d’énergie inutile selon un horaire déterminé. Une innovation des dernières années : les thermostats pour maison intelligente contrôlables à distance à partir d’un téléphone intelligent et d’Internet.

Le thermostat électronique a un autre avantage. En effet, puisque la plinthe ou le convecteur commandé par un tel dispositif fonctionne selon une demande constante, on notera que l’appareil de chauffage sera rarement très chaud au toucher et fonctionnera doucement, sans bruit et sans les désagréables contrastes de température dont sont responsables les thermostats mécaniques durant la grosse saison de chauffage.

MÉCANIQUE

Le thermostat mécanique est une sorte d’interrupteur de courant. Il est généralement constitué d’un bouton de réglage et d’un boîtier qui dissimule quelques éléments mobiles. Parmi ceux-ci, une lame fixe et une lame mobile composée de deux métaux au coefficient d’expansion distinct réagissant sous l’effet de la température. Les extrémités des deux lames entrent en contact lorsque la température de la pièce est à la baisse (ce qui active l’appareil de chauffage) et se séparent dans le cas contraire (ce qui éteint l’appareil de chauffage). Résultat : selon la demande, la plinthe ou le convecteur peut fonctionner à plein régime pendant un bon bout de temps et devenir très chaud ou, à l’inverse, ne pas fonctionner pendant plusieurs minutes et créer une sensation d’inconfort remarquée.

Ce type de thermostat, de plus en plus négligé, peut néanmoins être utile dans de très rares applications. Par exemple, lorsqu’on doit faire fonctionner un dispositif de chauffage alimenté par une source électrique instable ou muni d’un relais. Sa force réside dans le fait qu’il est à l’abri du « grillage » électrique.

INSTALLATION

L’installation du thermostat électronique conçu pour la plinthe et le convecteur n’est pas plus compliquée que celle du thermostat mécanique. Elle est cependant laissée aux bons soins d’un électricien certifié.

Pour assurer un fonctionnement optimal, un thermostat devrait être éloigné d’une source de chaleur, comme une lampe ou un appareil électroménager, d’un mur extérieur froid ou même d’un escalier, d’un passage ou de tout autre endroit propice aux courants d’air. De plus, le thermostat doit idéalement se trouver à environ 1,5 mètre (5 pi) du sol.

Dans certains cas, on n’a pas d’autre choix que de se procurer des plinthes ou des convecteurs munis de leurs propres thermostats afin d’éviter de faire parcourir des câbles additionnels dans les murs de la maison. On optera alors pour des appareils avec thermostat électronique.

Le prix d’un thermostat électronique est certes plus élevé que celui d’un thermostat conventionnel, mais il faut se rappeler qu’il permet d’économiser de l’électricité. Selon des tests comparatifs effectués en laboratoire chez °STELPRO, les thermostats électroniques peuvent permettre une économie allant jusqu’à 30 %.

En lien avec cet article